Archives de Catégorie: Autisme

L’AUTISME, SOUS UN ANGLE DIFFÉRENT…

ENTREVUE SALUT BONJOUR

Afin de démystifier l’autisme, lui rendre l’humanité de son visage et la sortir des stéréotypes, une exposition à grand déploiement est réalisée par le talentueux et sensible Jacques Nadeau, photojournaliste au Devoir.

En collaboration avec Qc Sciences et divers partenaires, une trentaine de photos seront projetées dans toutes les stations du métro de Mtl et se promèneront ensuite à travers le Qc.

Le 2 avril, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Jacques et moi avons eu la joie d’être reçus par Gino Chouinard à Salut Bonjour pour parler neurodiversité!

«Différent, ça ne veut pas dire moins bon, ça veut dire pas pareil…»

Cliquez ici pour voir l’ENTREVUE

Tagué , , , , , , , , , ,

DONNER. RECEVOIR. RENDRE.

GRATITUDE.
Femmes philantropes, femmes de coeur!
Merci à mes belles, fidèles, uniques, généreuses alliées ostéopathes et naturopathes de la Clinique Poirier et Viau qui soutiennent financièrement chaque année les projets liés à l’inclusion d’enfants autistes!

Martina, Chantal, Marie-Claude, Cristina, Louise-Andrée, Ana, Joan, Nathalie!
Un accident vous aura un jour placées sur ma route. Par bonheur 🙂
Puis, vint les choix, la confiance et l’amitié. Votre présence dans ma vie m’inspire, m’apaise.

Merci d’y être. Merci d’y croire.

ostéo 2014

Tagué , , , , , , , , , ,

Êtes-vous surprise Mme Daigneault ?

« Vous n’êtes pas sans savoir que Phylip a été arrêté ce matin… »

Un fait divers. (Lire ici)

« Puisque votre organisation y a été liée, nous aimerions… »

Une journaliste. 300 caractères. Un numéro pour la joindre et l’accroche… L’âme qui laisse les mots se déverser et les regarde prendre position. Insidieux.

Rupture avec le matin doux, blottie contre mes deux futurs candides.
Pas encore caféinée, je lis la nouvelle en grommelant. En jurant. Je tremble en lançant mon trop intelligent téléphone sur la couette molle. (Je m’étais promis de ne plus rien lire avant de me lever. Comme plusieurs promesses que je me suis faites. Celle-ci m’échappe. Visiblement)
Plus tard. Je frapperai des objets.

« Êtes-vous surprise? »

Haha!

fissures

Lire la suite

Tagué , , , ,

Chancelants et magnifiques

J’ai pleuré. Encore.
Par petites secousses, en tremblant depuis le milieu.
J’ai souri aussi. Inspirée.

Parce que la vie n’est pas jusss rentable.
Elle est belle aussi; dans toute la splendeur de ses failles et absurdités, dans la lenteur d’un apprentissage et la détermination d’un petit pas chancelant sur un chemin sans tracé…

Nous ensemble, c’est un nous plus grand.

Mobilisés. Convaincus. Inclusifs.

Ce texte. Cette rencontre. Ceci est magnifique.
TEXTE de Patrick Lagacé.

Tagué , , , , ,

Qu’est-ce qui fait bouger, qu’est-ce qui me fera voter?

Article de Sarah R. Champagne, Le Devoir

La volonté de Sarah était d’humaniser le dossier des élections scolaires…non pas parler de la structure, de programmes, de chiffres, mais bien des gens, du coeur et du moteur.

Qu’est-ce qui peut bien pousser des citoyens à s’engager dans pareil contexte?

Le ‪#‎2Novembre‬ 2014,
ce n’est ni un système, ni des machines que vous élirez mais des humains, des citoyens qui croient énormément au système public d’éducation, aux instances démocratiques et avec lesquels nous pouvons et devons tous garder contact!

Ma face est un peu intense sur la photo, j’en conviens, mais on a eu ben du fun, je vous assure, et on a même beaucoup rit!

Découvrez le dossier complet!

P.S Je les aime nos médias et nos journalistes indépendants!

Le Devoir

Tagué , , , , , , , ,

Du souffle dans la côte OU se bouger pour botter le cynisme

Mon premier débat:

Ce soir a lieu mon premier débat en terre politique.

La politique scolaire est, à mes yeux, un levier supplémentaire, un outil parmi plusieurs, me permettant de contribuer aux changements que je veux voir poindre, une suite naturelle de mon engagement de maman et citoyenne militante.

Idéalement, j’aurais eu le temps, un à un, s’il le faut, d’échanger avec vous et de vous convaincre de la valeur de la démocratie scolaire, du travail des commissions scolaire et surtout de l’importance qu’on se bouge tous ensemble pour notre système public d’éducation. (Encore plus dans le contexte politique actuel et le mépris considérable qu’on reçoit du gouvernement et des caquistes qui se pètent les bretelles de boycotter! Bel exemple venant d’un élu. Vous savez, quelqu’un dont le mandat, le travail est justifié par l’acte démocratique! Anarchie mon beau François! Anarchie!)

Mais jeeeeez! Ma campagne est un marathon de 30 jours et et je vois flou tellement ça bouge vite ;)).

Je vous écris donc, en masse et en large, la face et le verbe remplis de mon optimisme habituel, en espérant que le pigeon atteigne la cible, qu’il vous titille et vous incite.

À quoi? Poser des questions, vous déplacer ce soir au débat, lire, m’écrire et surtout à noliser des bus pour aller voter le 2 Novembre.

Oui, je suis avec Priorité Écoles. Un petit nouveau qui donne du souffle dans les eaux stagnantes à la CSDM. Mais, au delà des allégeances, il y a le geste et sa valeur. Votre vote, peu importe à qui vous l’offrez, c’est un cadeau qu’on se fait!

Équipe Priorité Écoles

Pour reprendre les paroles de mon collègue Jean-Pierre Lord, candidat dans Rosemont:

« Le faible taux de participation aux élections scolaires ne prouve qu’une chose : la profonde méconnaissance de notre système…

Le cynisme ambiant ne fait qu’encourager la décadence. Le cynisme est utile au débat public quand il permet d’éclairer la conscience de l’autre. Actuellement, il justifie de sabrer tout à la va-vite sans consulter personne…
À Priorité ÉCOLES, nous sommes prêts à discuter avec ouverture aux propositions du gouvernement. Mais pour y parvenir, nous devons être à l’écoute des acteurs du milieu.

Devrait-on rappeler au ministre qu’il a été élu avec 29% des voix? Je suis d’avis qu’il faut écouter ceux qui se prononcent. Les absents auront toujours tort. Il est plus judicieux que les commissaires soient élus sur la base de l’opinion de ceux qui s’y intéressent au premier chef.

À ce compte, toute personne qui vote le 2 novembre mérite qu’on défende leur voix!

L’avenir de nos enfants, c’est maintenant. Le ‪#‎2novembre‬, votons! »

Tagué , , , ,

LE HÉRO À LA GOUGOUNE

LE HÉRO À LA GOUGOUNE

Fils I a un spring dans le coude.

Ainsi, de manière parfaitement impulsive, il lance!

TOUT est un projectile & tous les lieux (les plus wild et les moins accessibles sont ses préférés!) sont des cibles.

Régulièrement donc, nous nous retrouvons face à une laveuse qui cache des restes de pizz, des clés dans le bac de recyclage, des bobettes volantes ou un déo dans le four (1 mois à bouffer des p’tits plats qui goûtaient la fleur mauve!

Cette caractéristique circassienne de ma progéniture m’a appris, non seulement à aiguiser mes réflexes de catcher et à utiliser tous mes membres simultanément, mais aussi à déplacer des électros sans me blesser, me faufiler dans des interstices miniatures, escalader des parois bancales entre deux cabanons, devenir amis avec les voisins de tooooous mes amis ou encore plus récemment: Aller pic niquer avec un escabeau…

À la piscine municipale, par une très estivale journée fériée, fils I tira, d’un swing assez juste ma foi, sa sandale sur la capine de la cabane!
Non. L’angle ne nous porta pas secours…

Après consultation du staff en place, nous arrivâmes à la conclusion: Pour récupérer la dite sandale avant trois ans: Il nous fallait un escabeau « privé »

C’est là que JP devient: Le HÉROOO de la gougoune…
Et sous les rires d’un trio d’adultes la sandale retrouva son propriétaire…(jusqu’à ce que…m’enfin…)

La morale du récit?

Il n’y a jamais trop de stock de réno dans votre char quand vous venez pic-niquer avec mes fils et moi + ne sous-estimez JAMAIS le potentiel de tir d’un kid autiste de 7 ans. + J’ai vraiment de bons amis! 😀

Tagué , , , , , , , , , , , ,

ENTREVUE LA PRESSE

À la suite de la publication du Manifeste pour une Éducation Inclusive & Cohérente, co-signé initialement par 13 personnes, professionnels, parents, chercheurs, artistes et autistes, Christian Merciari, journaliste éditorial à La Presse m’a reçue en entrevue, le 10 avril dernier.

L’entrevue permet de faire un survol de certaines observations et  idées qui ont menées à cette première mobilisation, à laquelle vous pouvez contribuer en signant le Manifeste. Cette démarche vise à sensibiliser, entre autre la population à la réalité vécue dans les écoles, à valider le potentiel de nos volontés et à encourager ultimement des changements à la source.

À ce jour, nos actions ont permis d’ouvrir le dialogue avec deux comissions scolaires et les milieux syndicaux. Le chemin est long, le système est dense, mais nous percevons une ouverture.

Un pas à la fois…

La Presse, 10 avril 2014

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo de l’entrevue 
SIGNEZ LE MANIFESTE

Tagué , , , , , ,

Manifeste I :: Solutions

Voici les pistes de solutions que nous proposons afin de favoriser une inclusion harmonieuse pour les enfants aux besoins particuliers.

 

Premièrement:

En 2015, la convention collective du personnel de soutien sera négociée à nouveau et, bien qu’ils soit possible d’assouplir les mesure localement comme la CSPI l’a fait notamment, certaines clauses se jouent à l’échelle nationale. Il prime d’harmoniser les pratiques sur l’ensemble du territoire.

Nous voulons que la clause qui génère le mouvement de personnel en cours d’année (contrat en surcroît) soit abolie et que les services offerts, ainsi que les intentions syndicales agissent afin de favoriser la stabilité et l’émancipation des enfants.

Lorsque la qualité de la relation, les désirs des partenaires (intervenant, enfant, parents) et les circonstances le permettent, nous voulons que la continuité des services soit privilégiée d’une année scolaire à l’autre

Nous souhaitons que les directions aient leur mot à dire sur l’embauche du personnel de soutien afin d’assurer une cohésion avec le milieu et la famille.


Deuxièmement:

La formation doit être bonifiée au niveau universitaire. Les notions d’adaptation scolaire et d’inclusion doivent devenir partie prenante du bacc.

Il est primordial que la formation continue investisse d’avantage d’efforts au niveau des besoins des enfants au cheminement particulier et que les écoles soient soutenues afin de créer des communautés apprenantes avec un support réel une approche globale. Nous voulons que les milieux scolaires développent des ententes de services avec des établissement d’enseignement universitaires et/ou des organismes de formation afin d’assurer la formation continue de son personnel enseignant, professionnel et de soutien.

Nous voulons que les élèves ayant un TSA soient accompagnés par des intervenants ayant une bonne compréhension de l’autisme. Nous souhaitons concernant ces élèves que les qualifications en autisme priment sur l’ancienneté lors du processus d’affectation ou que les intervenants en postes reçoivent rapidement une formation continue pertinente.


Troisièmement :

Nous devons investir collectivement dans notre système d’éducation. D’une part les budgets doivent être bonifiés pour les services adaptés et nous devons réduire la pression sur les ratios dans les classes et les écoles. Nous devons favoriser une plus grande collaboration avec les organismes locaux et divers palliers de partenaires afin de diversifier les sources de financement et les services aux enfants.

Bien que peu de partis en eurent fait un enjeu prioritaire, l’éducation et la mise en branle d’un plan concret d’actions en faveur de l’inclusion, en cohérence avec le vécu réel des communautés scolaires, sont une nécessité.


Finalement:

Nous voulons que les milieux scolaires appliquent la Loi sur l’instruction publique (art. 234) et que l’allocation de départ soit accordée selon une évaluation réelle des besoins de l’élève en classe et dans tous les autres contextes environnementaux et sociaux de la vie scolaire et non selon la formule actuelle de 10 heures par semaine.

SIGNER le manifeste

Retour au manifeste intégral

Tagué , , , , ,