Du souffle dans la côte OU se bouger pour botter le cynisme

Mon premier débat:

Ce soir a lieu mon premier débat en terre politique.

La politique scolaire est, à mes yeux, un levier supplémentaire, un outil parmi plusieurs, me permettant de contribuer aux changements que je veux voir poindre, une suite naturelle de mon engagement de maman et citoyenne militante.

Idéalement, j’aurais eu le temps, un à un, s’il le faut, d’échanger avec vous et de vous convaincre de la valeur de la démocratie scolaire, du travail des commissions scolaire et surtout de l’importance qu’on se bouge tous ensemble pour notre système public d’éducation. (Encore plus dans le contexte politique actuel et le mépris considérable qu’on reçoit du gouvernement et des caquistes qui se pètent les bretelles de boycotter! Bel exemple venant d’un élu. Vous savez, quelqu’un dont le mandat, le travail est justifié par l’acte démocratique! Anarchie mon beau François! Anarchie!)

Mais jeeeeez! Ma campagne est un marathon de 30 jours et et je vois flou tellement ça bouge vite ;)).

Je vous écris donc, en masse et en large, la face et le verbe remplis de mon optimisme habituel, en espérant que le pigeon atteigne la cible, qu’il vous titille et vous incite.

À quoi? Poser des questions, vous déplacer ce soir au débat, lire, m’écrire et surtout à noliser des bus pour aller voter le 2 Novembre.

Oui, je suis avec Priorité Écoles. Un petit nouveau qui donne du souffle dans les eaux stagnantes à la CSDM. Mais, au delà des allégeances, il y a le geste et sa valeur. Votre vote, peu importe à qui vous l’offrez, c’est un cadeau qu’on se fait!

Équipe Priorité Écoles

Pour reprendre les paroles de mon collègue Jean-Pierre Lord, candidat dans Rosemont:

« Le faible taux de participation aux élections scolaires ne prouve qu’une chose : la profonde méconnaissance de notre système…

Le cynisme ambiant ne fait qu’encourager la décadence. Le cynisme est utile au débat public quand il permet d’éclairer la conscience de l’autre. Actuellement, il justifie de sabrer tout à la va-vite sans consulter personne…
À Priorité ÉCOLES, nous sommes prêts à discuter avec ouverture aux propositions du gouvernement. Mais pour y parvenir, nous devons être à l’écoute des acteurs du milieu.

Devrait-on rappeler au ministre qu’il a été élu avec 29% des voix? Je suis d’avis qu’il faut écouter ceux qui se prononcent. Les absents auront toujours tort. Il est plus judicieux que les commissaires soient élus sur la base de l’opinion de ceux qui s’y intéressent au premier chef.

À ce compte, toute personne qui vote le 2 novembre mérite qu’on défende leur voix!

L’avenir de nos enfants, c’est maintenant. Le ‪#‎2novembre‬, votons! »

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :