Archives de Tag: Inclusion

LES PASSIONS COMME MOTEUR D’APPRENTISSAGES

29060976_10156104486963830_2282375047584175025_o1.jpgFils I a un rêve : organiser une grande fête dans le gym de son école.

Depuis 2016, la réponse était non ou enfin c’est compliqué.
Ainsi, l’an passé, grâce au très généreux et talentueux DJ Frank, les profs des classes d’enfants autistes et quelques magnifiques alliées bénévoles, j’ai, avec mon fils, organisé une fête sensorielle dans sa classe.

Or, cette année, la directrice et l’OPP ont accepté de relever le défi et d’organiser la fête avec nous!

En avril, à l’école SF, aura donc lieu la grande fête en bleue pour célébrer la neurodiversité. Ouiiiiooouh!

Mon oiseau, enthousiaste et joyeux a fait preuve de beaucoup de persévérance et ne porte plus à terre! 

En restant attentif, on se rend vite compte que cette joie, qui peut s’apparenter à une obsession qu’on voudrait faire taire si on lui donne une biais négatif, est absolument porteuse!

En effet, mon frisé n’a jamais été, jusqu’à récemment, motivé à écrire et apprendre les sons est ardu.

Toutefois, en décembre dernier, alors qu’il insistait pour organiser un bal, j’ai utilisé cette fixation pour l’encourager à écrire avec le IPAD et compter. Chaque jour de décembre, il demandait à écrire.

Ainsi, lorsque j’ai eu la confirmation de la Fête en Bleu de SF, je lui ai partagé ma joie et ma fierté de voir son idée se réaliser. Il a alors déversé une myriade de questions en battant des ailes. Plutôt que de l’empêcher de le faire chaque fois qu’il le sent, c’est-à-dire environ 9 fois par jour, je lui ai suggéré des moments pour parler de la fête et lui ai proposé d’écrire avec lui toutes ses idées.

Eh ben! Qui sera surpris de lire que quand ça part du coeur et fait du sens, ça motive les troupes?

Cette grande fête en bleu est une immense motivation pour lui! Désormais, chaque matin et chaque soir, il me demande d’écrire et d’épeler des mots! En plus de le motiver à réaliser un défi majeur, ça canalise toute son excitation et satisfait son désir de parler de cet événement tant attendu!

Un jour on se regardera au passé, jugeant de la structure de pensée autistique, et on se dira, sti, m’semble que c’est juste logique: Les passions sont moteur d’apprentissages!

Ps. À ceux qui doutent des bénéfices de l’inclusion, vous trouverez sûrement votre mois d’avril plus terne que tous les enfants des écoles qui célèbrent la différence.

 

29060976_10156104486963830_2282375047584175025_o.jpg

Tagué , , , , ,

La famille oiseau

Lorsque nous mangeons le soir, fils I se concentre sur ce qui se trame à l’intérieur.

Entre deux bouchées trop grosses et un souvenir, il fixe le plafond en battant des bras pour classer les infos et les stimulis de sa journée.

Fils II et moi respectons son silence (…en parlant beaucoup beaucoup…ce qui limite la prise de parole des plus tranquilles, j’en conviens…)

Orrr, il y a peu…fils I a parlé en soupant. 😮
Beaucoup. Il a partagé des détails de sa journée. Des sensations.

Fidèle au poste, la face dans la sauce, j’ai braillé sans prévenir.
Il m’a souri et il a pleuré aussi.
Puis on a trié les excès en battant des bras…

On ne sait jamais les cadeaux qu’on reçoit quand on enfante.

Quand les caractéristiques de notre marmaille confrontent la norme, on a le choix en toutes situations de les voir crochus et de s’acharner pour les retordre à contre sens ou de nourrir leur unicité, d’ouvrir et…pourquoi pas de battre des bras pour célébrer les détails..

#BirdFamily
#ILoveSomeoneWithAutism

14614301_10154511714223830_847262418_o

 

Tagué , , , , , , ,

Fière comme une mère

Je travaille avec Martine Asselin sur un projet documentaire transmédia:
Les Pieds en Haut

Les Pieds en Haut est un pèlerinage;
Une opportunité de voyage à la fois humble et ambitieux, une incursion dans la perception sensorielle de nos enfants par le biais de témoignages que nous colligeons et réinterprétons avec un biais artistique en réalité virtuelle!

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Messieurs les sinistres libéraux

En 2016, de manière non partisane et quasi systématique, j’ai participé à tous les panels, tournages et points de presse politiques auxquels on me conviait et auxquels il m’était possible de me joindre.

Depuis la réélection des libéraux, les coupures dans le système public sont arbitraires et désormais courantes. On se targue, là haut, chez les bruns, de surplus en faisant des économies misérables sur le dos des personnes les plus vulnérables et en affaiblissant le filet social qu’on a choisi de tisser collectivement depuis plus de quarante ans.

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

UN VILLAGE

« Ça prend tout un village… » Pour réussir l’inclusion.

Et c’est ce qui rend l’exercice si magnifique!

Fils I: Joyeux petit personnage d’amour et de frisous vit la 1ère expérience d’inclusion d’un enfant autiste en classe régulière à l’école alternative Rose-des-Vents.

Chaque jour, un enfant choisit de passer la récréation avec lui afin de vivre un succès social réciproque.

– Est-ce toujours facile?

– Non! répondent-ils!

– Pourquoi le faites-vous?

– Parce que je l’aime Maël! Je veux qu’il joue avec nous! Pas qu’il reste tout seul! Parce que c’est important de l’aider maintenant pour qu’il réussisse plus tard!

– Tu apprends quoi, toi?

– J’apprends à être son ami. J’apprends c’est quoi l’autisme!

Ils ont 7 et 8 ans.

Ils comprennent le sens, les bénéfices et l’enjeu.

Si. Seulement…

Plutôt, que d’être étouffé par des atrophiés-du-possible-aux-incohérences-comptables, notre projet de société était propulsé par des enfants…ou enfin des politicienNES grandEs, immenses comme eux.

Si seulement on s’aidait doucement.
Ensemble un peu.

*****

Note:

La poursuite de cet espoir d’une éducation inclusive cohérente à la politique instaurée en 1999 est compromise par les coupures actuelles en éducation.

Investissons en éducation!

Investissons dans le potentiel des enfants au cheminement atypique!

Lire & Signer le MANIFESTE

#Ensemble

20160111_090619.jpg

Tagué , , , , ,

Les cordes sensibles, hommage à l’Homme Violon

Mark est un musicien de rue.

Il vit dans des chambres louches, des lieux miteux et se retrouve souvent dans la merde. Il vit avec son coeur, une paire de chaussure, quelques vêtements et son violon.

Mark est une bonne personne, joyeux et passionné. Il joue sans relâche, des heures durant et même sous la pluie.

Il est semi voyant…presque aveugle en fait.

Quand, en échange de ses notes inlassables, on lui  donne un peu d’argent, il ramasse tout rapidement. Il ne laisse jamais briller les piasses dans son case ferme et usé; trop habitué à se faire voler…

Et il continue, sans répit, les yeux tournés vers l’intérieur, à faire chanter son précieux et vibrer sa passion.

Quand on lui demande candidement : «Pourquoi tu joues du violon dans la rue?»
Il répond avec un sourire qui ne s’achète nul part : «Parce que j’aime çÂ! J’aime ç jouer du violon»

Aujourd’hui, alors qu’il jouait encore sous un ciel intermittent bonheur-malheur, fils II s’est approché. Il a offert quelques pièces à Mark pour ses mélodies et ils ont fait connaissance. Sans à priori. Sans vraiment se voir. Ils ont jasé.

Puis, surprise! Mark a tendu son violon à ma petite utopie de 3 ans! Durant 20 minutes, il a prêté ce qu’il possède de plus précieux…la seule chose à laquelle il ne tienne vraiment et a enseigné à fils II comment tenir et glisser l’archet sur les cordes restantes de son instrument.

Je suis restée assise à quelques pieds d’eux et je leur ai fait confiance.

L’homme violon a, aujourd’hui, enseigné bien plus que la musique. La bonté n’était pas de payer Mark, mais de recevoir autant, avec autant de générosité, d’un homme qui ne possède que ce violon ayant tout vu, tout vécu.

Je sens aussi que fils II a ressenti que la passion est moteur. De tout. Que cette passion-certitude qui te part du vibrant peut être suffisante pour te garder malgré toutttt la marde que la vie peut te garrocher, envers et contre tous, vivant…

Divers et ensemble. S’ti que oui! Gratitude sur le bitume.

POésie de Bitume

Tagué , , , , , , , , ,

L’AUTISME, SOUS UN ANGLE DIFFÉRENT…

ENTREVUE SALUT BONJOUR

Afin de démystifier l’autisme, lui rendre l’humanité de son visage et la sortir des stéréotypes, une exposition à grand déploiement est réalisée par le talentueux et sensible Jacques Nadeau, photojournaliste au Devoir.

En collaboration avec Qc Sciences et divers partenaires, une trentaine de photos seront projetées dans toutes les stations du métro de Mtl et se promèneront ensuite à travers le Qc.

Le 2 avril, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Jacques et moi avons eu la joie d’être reçus par Gino Chouinard à Salut Bonjour pour parler neurodiversité!

«Différent, ça ne veut pas dire moins bon, ça veut dire pas pareil…»

Cliquez ici pour voir l’ENTREVUE

Tagué , , , , , , , , , ,

DONNER. RECEVOIR. RENDRE.

GRATITUDE.
Femmes philantropes, femmes de coeur!
Merci à mes belles, fidèles, uniques, généreuses alliées ostéopathes et naturopathes de la Clinique Poirier et Viau qui soutiennent financièrement chaque année les projets liés à l’inclusion d’enfants autistes!

Martina, Chantal, Marie-Claude, Cristina, Louise-Andrée, Ana, Joan, Nathalie!
Un accident vous aura un jour placées sur ma route. Par bonheur 🙂
Puis, vint les choix, la confiance et l’amitié. Votre présence dans ma vie m’inspire, m’apaise.

Merci d’y être. Merci d’y croire.

ostéo 2014

Tagué , , , , , , , , , ,

ENTREVUE LA PRESSE

À la suite de la publication du Manifeste pour une Éducation Inclusive & Cohérente, co-signé initialement par 13 personnes, professionnels, parents, chercheurs, artistes et autistes, Christian Merciari, journaliste éditorial à La Presse m’a reçue en entrevue, le 10 avril dernier.

L’entrevue permet de faire un survol de certaines observations et  idées qui ont menées à cette première mobilisation, à laquelle vous pouvez contribuer en signant le Manifeste. Cette démarche vise à sensibiliser, entre autre la population à la réalité vécue dans les écoles, à valider le potentiel de nos volontés et à encourager ultimement des changements à la source.

À ce jour, nos actions ont permis d’ouvrir le dialogue avec deux comissions scolaires et les milieux syndicaux. Le chemin est long, le système est dense, mais nous percevons une ouverture.

Un pas à la fois…

La Presse, 10 avril 2014

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo de l’entrevue 
SIGNEZ LE MANIFESTE

Tagué , , , , , ,

Manifeste I :: Solutions

Voici les pistes de solutions que nous proposons afin de favoriser une inclusion harmonieuse pour les enfants aux besoins particuliers.

 

Premièrement:

En 2015, la convention collective du personnel de soutien sera négociée à nouveau et, bien qu’ils soit possible d’assouplir les mesure localement comme la CSPI l’a fait notamment, certaines clauses se jouent à l’échelle nationale. Il prime d’harmoniser les pratiques sur l’ensemble du territoire.

Nous voulons que la clause qui génère le mouvement de personnel en cours d’année (contrat en surcroît) soit abolie et que les services offerts, ainsi que les intentions syndicales agissent afin de favoriser la stabilité et l’émancipation des enfants.

Lorsque la qualité de la relation, les désirs des partenaires (intervenant, enfant, parents) et les circonstances le permettent, nous voulons que la continuité des services soit privilégiée d’une année scolaire à l’autre

Nous souhaitons que les directions aient leur mot à dire sur l’embauche du personnel de soutien afin d’assurer une cohésion avec le milieu et la famille.


Deuxièmement:

La formation doit être bonifiée au niveau universitaire. Les notions d’adaptation scolaire et d’inclusion doivent devenir partie prenante du bacc.

Il est primordial que la formation continue investisse d’avantage d’efforts au niveau des besoins des enfants au cheminement particulier et que les écoles soient soutenues afin de créer des communautés apprenantes avec un support réel une approche globale. Nous voulons que les milieux scolaires développent des ententes de services avec des établissement d’enseignement universitaires et/ou des organismes de formation afin d’assurer la formation continue de son personnel enseignant, professionnel et de soutien.

Nous voulons que les élèves ayant un TSA soient accompagnés par des intervenants ayant une bonne compréhension de l’autisme. Nous souhaitons concernant ces élèves que les qualifications en autisme priment sur l’ancienneté lors du processus d’affectation ou que les intervenants en postes reçoivent rapidement une formation continue pertinente.


Troisièmement :

Nous devons investir collectivement dans notre système d’éducation. D’une part les budgets doivent être bonifiés pour les services adaptés et nous devons réduire la pression sur les ratios dans les classes et les écoles. Nous devons favoriser une plus grande collaboration avec les organismes locaux et divers palliers de partenaires afin de diversifier les sources de financement et les services aux enfants.

Bien que peu de partis en eurent fait un enjeu prioritaire, l’éducation et la mise en branle d’un plan concret d’actions en faveur de l’inclusion, en cohérence avec le vécu réel des communautés scolaires, sont une nécessité.


Finalement:

Nous voulons que les milieux scolaires appliquent la Loi sur l’instruction publique (art. 234) et que l’allocation de départ soit accordée selon une évaluation réelle des besoins de l’élève en classe et dans tous les autres contextes environnementaux et sociaux de la vie scolaire et non selon la formule actuelle de 10 heures par semaine.

SIGNER le manifeste

Retour au manifeste intégral

Tagué , , , , ,