Archives de Catégorie: Culture locale

On se la sort; Hommage au pirate

Quand le soleil se tanne de n’pas avoir été, en Hochelagadie, on se réjouit drett à la pointe de son audace en se la montrant.

Au complet.

Pas de bretelles. Pas de tabous d’aisselles ni de doute sur le format ou la tension de l’épiderme. On se la sort. Point.

BÉdaine d’abord on se retrouve dehors, l’origine de quelques-uns exhibée et fière. Comme si on était toute la gang su’l balcon de l’un.

Élément du patrimoine local, que dis-je véritable légende, ma préférée (bÉdaine rappelle-je!) est, sans z’aaaaucun doute celle du pirate uni-jambiste et hirsute. Homme-marge, à la peau de cuir, au vécu pas liché, il pose souvent sa patte droite de plastique, indépendamment du reste de son corps, sur le banc public. Paradoxe d’attachantitude malgré l’air qu’il se donne, assez pour prendre un pli, il nous pousse la chansonnette, cigarette au bisou en s’arrêtant parfois pour nous offrir une parabole butchée.

Pendant plusieurs années, nous avions un violoniste à trois cordes-trois tounes. Il grinçait partout dans le quartier avec passion en faisant des shifts de 12h sous la pluie. Mark qu’il s’appelait (il me semble! Demandez à mon fils, c’est lui la mémoire des prénoms)

L’Homme-Violon

On l’a perdu.

Notre pirate crie doux. Comme quelques autres d’ailleurs, ils mettent du vif sur le bitume et veillent, sur nous passants et dormeurs. Étrangement ou candidement peut-être, plus que le silence d’une ville qui fait trop de ménage, ces êtres me charment et me rassurent…

 

Tagué , , , ,

Des fleurs pour notre 6e Grand Débarras, 2012

Le Grand Débarras est l’événement qui m’a permis, en 2012, de rencontrer Virginie Thuot et Karine Cloutier. Ces femmes talentueuses, tenaces et intègres qui allaient devenir de précieuses collaboratrices pour Productions Synodik.

Affiche finale GD 2012MON MANDAT:
Direction Artistique et programmation
Communications : branding, positionnement, placement médias, coordination
Partenariats : Ciblage, négociation, fidélisation

NOTRE MANDAT:
Gérer et coordonner tous les aspects de l’événement

MON LEITMOTIV:
Rehausser cet événement au potentiel énorme et l’amener à devenir un incontournable, voire un festival! (Je l’aime d’amour cet événement…but show must go on! l’organisation mère, la nouvelle SDC Hochelaga Maisonneuve, avait une toute autre vision.)

DISTINCTIONS:
L’édition 2012 a été finaliste au concours Les Vivats dans la catégorie prix du public. Bien que nous n’ayons pas récolté de prix, nous nous sommes démarqués pour l’impact socio-économique et le sentiment d’appartenance que l’événement génère et pour nos efforts dans la gestion responsable de l’événement et le développement durable!

J’espère une longue vie et autant d’engagement, d’audace de la part des nouveaux organisateurs que par les années passées avec les vigoureuses petites équipes de gens de coeur.
Hâte de découvrir la 7e édition.

Visionnez: Grand Débarras 2012
Par Math & Aude d’ÉcoTrip OBNL

Tagué , , , , , ,

L’homme violon

L'homme violon

Patrimoine local.
Cet homme, Mark, a un violon qui grince, qui nous parle. On dirait même qu’il rassemble un peu la communauté. Bref, il m’inspire et me touche. Tous les jours, assis dans la petite roche ou sous la pluie, sous le soleil ou dans le métro, son violon retentit avec une passion sensible et déterminée. Constante. Des inséparables.

Tagué , , , , , , ,