Archives de Catégorie: Services

Sur le Fil, Fondation pour l’Inclusion

Ça y est! Un nouveau projet voit le jour: Sur le Fil, Fondation pour l’Inclusion.

vers le possible

Voici la vidéo qui présente le projet: SUR LE FIL & ma candidature au Banquier par le fait même.

APARTÉ: J’ai été reçue aux auditions du Banquier le 9 mai dernier.
Ouf! Quel chaos je leur ai livré…un mélange de mama-tigre-hystérico-verbillante portant un nez de clown pour une raison obscure, perdue ente contenu & contenant…
Bref, jamais, jamais, jamais, mon orgueil et moi avions imaginé nous présenter pour une telle émission de télévision. Bien que je sois sans censure, verbo et extravertie, ce n’est pas exactement le genre d’initiative que j’entreprends. Toutefois, je reconnais qu’une telle visibilité et support financier seraient fort appréciables et que, s’il le faut, pour aider mon fils et supporter la mise en place de la Fondation, je suis bien prête à me déguiser en poulet et vous présenter la danse du céleri!

Bref:
– La page facebook de la Fondation est prête.
– Le site est en réflexion.
– Un projet de socio-financement est en préparation
– Un événement bénéfice aura lieu en automne

Restez tout près. Je serai généreuse en détails. Merci pour votre support et votre intérêt!

Tagué , , , , , ,

Créer une synergie, stimuler le travail

Colocs professionnels recherchés

Ça y est!
Je suis prête à quitter le nid! Enfin…surtout prête à en créer un pour Productions Synodik et le tout nouveau projet de fondation en gestation…

Quitter pour construire. Inspirer. renouveler l’énergie et aller plus loin.

Il y a déjà trop longtemps que ma table de cuisine sert de bureau, que ma posture de travail est douteuse par le fait même, et que j’envahis mon comptoir de cahiers de projets griffonnés qui se font torturer par mes fils… Piiiit! J’ai les pattes engourdies et il me faut de l’espace…

Vous?

Comme je crois profondément à la valeur du réseau et à l’importance de la complémentarité…je vous consulte.

Oh! toi brillant et jovial professionnel, je te cherche!

Avec ce lieu, j’aimerais beaucoup créer un incubateur professionnel inspirant.
Un lieu bien aménagé, idéalement éco responsable, où le respect, l’entraide, la créativité, la complémentarité prendraient autant de place que nous dans le volume d’air…

Je cherche donc 2 ou 3 professionnels, travailleurs autonomes qui souhaitent partager plus que les frais fixes, c’est à dire:

– qui aimeraient partager un espace et créer une synergie de travail
– qui souhaitent travailler dans le quartier Hochelaga Maisonneuve ou centre sud
– qui possèdent des caractéristiques suivantes: créativité, ouverture, esprit de collaboration, heureux de travailler, positif…
– qui oeuvrent dans des domaines complémentaires: production, communications, médias sociaux, auteur,  graphiste, journalisme, marketing, vidéo, cinéma, correction, traduction, philanthropie…

Si vous, ou un bel humain dans votre réseau se sent interpellé par cet appel au renouveau, je vous prie de l’encourager à me contacter: annick@synodik.com
Je serai ravie de bouger dans les 3 prochains mois et de rêver ailleurs meilleur!

Merci de votre support et partage

Des fleurs pour notre 6e Grand Débarras, 2012

Le Grand Débarras est l’événement qui m’a permis, en 2012, de rencontrer Virginie Thuot et Karine Cloutier. Ces femmes talentueuses, tenaces et intègres qui allaient devenir de précieuses collaboratrices pour Productions Synodik.

Affiche finale GD 2012MON MANDAT:
Direction Artistique et programmation
Communications : branding, positionnement, placement médias, coordination
Partenariats : Ciblage, négociation, fidélisation

NOTRE MANDAT:
Gérer et coordonner tous les aspects de l’événement

MON LEITMOTIV:
Rehausser cet événement au potentiel énorme et l’amener à devenir un incontournable, voire un festival! (Je l’aime d’amour cet événement…but show must go on! l’organisation mère, la nouvelle SDC Hochelaga Maisonneuve, avait une toute autre vision.)

DISTINCTIONS:
L’édition 2012 a été finaliste au concours Les Vivats dans la catégorie prix du public. Bien que nous n’ayons pas récolté de prix, nous nous sommes démarqués pour l’impact socio-économique et le sentiment d’appartenance que l’événement génère et pour nos efforts dans la gestion responsable de l’événement et le développement durable!

J’espère une longue vie et autant d’engagement, d’audace de la part des nouveaux organisateurs que par les années passées avec les vigoureuses petites équipes de gens de coeur.
Hâte de découvrir la 7e édition.

Visionnez: Grand Débarras 2012
Par Math & Aude d’ÉcoTrip OBNL

Tagué , , , , , ,

L’image…

Collaborer à toutes les étapes pour brander sa propre entreprise est hyper stimulant.
Mais quel processus!

À chaque projet, je confie la réalisation de l’oeuvre à des gens qui ont l’art de traduire ma vision en images.

Pour le projet de Synodik, j’ai eu la chance de travailler avec un graphiste d’une grande générosité qui a tout fait pour atteindre mes objectifs.
Qui ma foi, étaient plus émotifs qu’intellectuels.
De multiples voies m’ont été proposées et il a oeuvré dans le détail jusqu’à la fin.

Je vous le réfère vivement: Biped Communications

Le processus créatif, la réflexion sont importants et il m’a été précieux de collaborer avec quelqu’un qui était patient et acceptait un certain chaos, l’incertitude et ma gracieuse franchise. On veut souvent travailler vite. Trop vite. Le recul face à notre propre «bébé» est aussi atout précieux pour le révéler à nous-même

Que pensez-vous de ce petit dernier?

Logos test couleurs 22 février

Tagué , ,

Enthousiaste & imparfaite: de la broue dans le brushing

Quand les souris dorment, le chat est en transe.

Malgré le silence virtuel dans lequel ce jovial blog fut plongé, j’ai persisté dans le compte rigoureux de mon nombre minimal de mots à verber par jour…

Me revoilà dans le vif de nouveaux projets.
I guess même un peu dans l’jus!!

Pour faire court j’ai:
Doublé ma parentitude
Réduit mon temps de sommeil. Augmenté ma conso de café.
Appris à coordonner mes deux bras pour qu’ils agissent indépendamment l’un de l’autre, indépendamment de ma tête et du ballon qui me spin entre les deux yeux
Fini un certificat en gestion philanthropique.
Appuyé le mouvement de société, grévé, manifesté
Consulté mon oracle…et ciblé mes projets…

Ainsi, depuis janvier 2012, je me suis officiellement jointe à l’équipe de Sunset Drivers

Image

Mon nez s’est d’abord immiscé dans leur réseaux en devenant leur animatrice de communauté pour finalement s’allonger et devenir coordonnatrice de la stratégie de promo et de leur événement de lancement.

Un défi complémentaire au prolongement de mes passions:
communications, relations, réseautage, promotion 🙂 musique et scène locale!

Un poisson dans de l’eau propre!

Et vous?
Comment se porte votre barbote?

Au plaisir de partager votre bonheur et de vous recevoir le 9 mai 19h au Cabaret du Mile End, lors du dit lancement, avec un peu de broue dans le brushing certes, mais avec la fougue du retour dans le corps!

Tagué, , , , , ,

C’que laisse comme traces: Eco Design vs Green Washing

L’événement du 22juin, Eco Design vs Green Washing,
Produit par Productions Synodik, en collaboration avec Resto-Bar le Diable à Quatre & Design Eco.ca a soulevé des questions, des doutes et généré des conversations animées.

Les très pertinents panelistes:
Julie Désormaux, Daisy Delobelle, Martin G.Morin et Jenny Bell
ont donné envie de pousser dans le sens de la « révolution » ;)…tranquille…

Certains auraient voulu plus…de débats et de fougue, de concret ou d’échanges avec les invités présents…

Or, il fallait semer. En 1heure!!
En un panel. Un événement!! A-t-on répondu à toutes les questions? Changé le monde? Créé une norme ou un regroupement officiel?
Neni!
Le but était de valider l’intérêt et surtout échanger pour comprendre où nous nous situons tous face au thème, quels sont les besoins…

La période étant achalandée au coté événements, une quarantaine de personnes étaient présentes, dans l’espace (hoooot!) de la CENNE, sur une centaine de personnes ayant sincèrement manifesté leur envie d’y être et souhaitant un suivi.

Peu importe. L’énergie y était (la chaleur aussi) et les gens présents étaient fort charmants, intéressés et dynamiques!

Alors.
Oui. Le thème titille!
Oui. Nous récidiverons.

Voici, grosso modo, ce qui en ressorti:

L’éco design est une pratique non utopique du design qui tend à permettre à la fois aux créateurs de vivre de leur passion, aux gens de consommer selon leurs besoins, valeurs et envie, tout en minimisant l’impact de création, production, promotion etc. sur l’environnement et en maximisant l’impact positif sur la communauté.

Nous polluons, même en dormant, ainsi, nous sommes conscients de nos limites.

L’objet le plus eco est celui qui n’est pas produit…(ouch! Oui, il faut se poser la question a-t-on besoin de produire ceci et a-t-on besoin d’acheter cela…)

L’idéal à atteindre est la transparence!
Failles et forces se doivent d’être assumées, nommons les « vraies affaires » et définissons ce que nous appelons « Éco » dans notre pratique.

Le GREEN WASHING ???

Le green washing est un manque de transparence. C’est l’art de verdir son image par des stratégies marketing qui valorisent quelques aspects « verts » d’un produit ou une pratique en minimisant les aspects nocifs ou en détournant l’attention de certains aspects du cycle de vie de celui-ci…(sa provenance, les conditions de production, sa décomposition etc.
les ampoules « fluo compactes » ont été citées en « mauvais exemple »)

Vendre vert sans être surs de pouvoir le défendre, ne fournir aucune preuve de l’engagement écologique, ne pas détailler sa pratique et ou son produit, présenter des produits non écologiques dans des contextes « sous entendant le contraire » c’est green washer!

La CERTIFICATION dans tout ça??

Douleur. Oui. Non.

Selon Jenny Bell , Nonante Communications et du Réseau Québécois des Femmes en Environnement et Daisy Delobelle experte en certification et normes ISO, accompagnement d’entreprises lors des audits en France et Belgique et BnB Couette et Chocolat, la certification est un processus lourd nécessitant beaucoup de compromis et permettant peu de nuances.

Idéale car cela permettrait au public de « savoir » qui œuvre selon des normes rigoureuses et baliserait la pratique.

Toutefois, les audits étant toujours dispendieux, certains artisans ne pourraient jamais être « certifiés » ce qui biaiserait la réalité de la diversité et sincérité de l’offre tout en résumant le marché éco aux plus « gros » joueurs.

POURQUOI alors vouloir se certifier?

La tendance « verte » se fait de plus en plus pressante.
Les certifications rassurent et celles-ci pourront même rapidement un jour être exigées pour « transiger » hors Québec, avec le gouvernement ou pour obtenir du financement et avoir l’appui de partenaires.

De plus, le public est de plus en plus exigeant, informé et cherche la transparence, la vérité.

Acheter local, acheter bio, éco…en tant que consommateurs, si on y investit énergie et argent et si l’on choisi cette voie par conviction et positionnement, on veut être certains de la rigueur du produit…

Et oui :
Le terme est présentement sur-utilisé et pas toujours à bon escient…ce qui rend fort confus (et frustrés tant pour les consommateurs que pour ceux qui bûchent pour être réellement éco!)

Y a t’il une solution, une ALTERNATIVE??

Ce qui fût proposé à la suite de ces réflexions.
D’autres événements.
Débats.
Cercle d’échanges de trucs sur les matériaux, les techniques

Création d’une charte, d’un guide, un regroupement officiel…
Et surtout, l’importance d’agir collectivement.

D’autres actions, réflexions similaires sont en cours ailleurs…
fouinons du coté
Graphistes du Québec, Pact, Réseau Québécois des Femmes en environnement…bref, il faut éviter de « ghetto-iser » la pratique et nos idéaux!

COMMENT est-ce POSSIBLE?

Il faut OSER
Se rencontrer, réseauter, se solidariser.
Définir, délaisser, dénoncer, refuser, choisir.

Surtout, il faut faire RAYONNER LES PRATIQUES EXEMPLAIRES!

Nommez vos bons coups. Mentionnez votre degré d’engagement. Décrivez-vos pratiques clairement. Soyons différents, Marketons « à poils »

Vous avez des suggestions pour contribuer à la reconnaissance, pour définir votre pratique?
Vous aimeriez être informés?
Vous aimeriez agir?
Faites-le!! 😉
Mais tenez nous au courant bordel!!!

ÉCRIVEZ-NOUS
Nous le ferons aussi 😉
missd@synodik.com

Tagué , , , , , ,

Communiqué:: ÉCO DESIGN vs GREEN WASHING!

Les Productions Synodik
La Fabrique d’Utopies

Pour diffusion immédiate
Éco Design vs Green Washing ; Un duel sans merci…

Montréal, le 7juin 2010,
Les Productions Synodik, la Fabrique d’Utopies en collaboration avec Le Diable à Quatre et Design Eco.ca, vous convient à l’événement : Eco Design vs Green Washing ; Un duel sans merci le 22juin 2010, à la Cenne/Les Ateliers Perchés, 7755 St-Laurent, 3e étage, pour un 6@8 féroce…

Pour les gens engagés dans le développement durable, les consommateurs qui ne savent plus ou donner de la tête et les créateurs qui souhaitent faire de leur pratique un mouvement fort, défini et sincère, il prime de se doter d’un langage commun, de confronter les visions, les actions en vue d’arriver à un éventuel consensus et surtout de faire reconnaître la pratique exemplaire de certains créateurs locaux!

Au Québec aucun organisme ne défie publiquement le green washing et la pratique du design éco gagne à être connue et définie.

Venez poser vos questions ou répondre aux propos de nos spécialistes.
Qu’est-ce que l’éco design? Qu’est-ce que le green washing ? Pourquoi adopter de telles pratiques ?
Quels sont les critères qui devraient primer pour se définir en tant qu’éco designer et comment éviter d’être « green washer/washé » ?

Pour lancer la soirée, 4 panélistes, dont : Le Réseau Québécois des Femmes en environnement, Julie Désormaux, instigatrice de la page des Éco Designers du Québec sur FB et bloggeuse éco, Martin G. Morin 3RECO et Daisy Delobelle, propriétaire du 1er BnB vert de Montréal, éco designer et ex-consultante en France et en Belgique auprès des entreprises pour la certification et normes ISO , répondrons à ces questions et présenteront leurs visions de l’éco design et du marketing vert.

Viendra ensuite la période de confrontation, de questions avec le public.
Finalement, un cocktail musical, soutenu par le très talentueux groupe montréalais Music For Money vous sera servi lors de la période de réseautage afin de permettra aux invités de faire connaître leur entreprise et de poursuivre le débat.

L’espace la Cenne est un lieu de partage, création, travail et diffusion coopératif, éco-rénové et géré par des créateurs de tout acabit. Pour ses valeurs humaines et écologiques nous avons choisi de vous y convier pour le faire découvrir.

Le Diable à Quatre est une chaleureuse Taverne Urbaine située dans le sud ouest au 1871 rue Centre. Fière partenaire de l’événement, celui-ci vous offrira des bières locales ainsi que de gourmandes bouchées majoritairement végétariennes.

Doutez, débattez, améliorez, répandez vos pratiques exemplaires et faites connaitre la vraie nature de vos créations, vos actions!
Réservez dès maintenant votre place au coût de 18$ ou forfait groupe de 3 pour 48$ : via :
http://www.creative-hyperactive.blogspot.com :
Suivez le lien paypal en haut de la page

Infos: 514-255-4223 ou courriel missd@synodik.com
Faites vite ! Les places sont limitées à 60.

Tagué , , , ,