L’ACCUEIL

MISE EN BABINES:

Fils I est autiste.
Ce n’est ni une fatalité, ni une maladie. Je ne suis pas courageuse. Je suis maman c’est tout (oui c’est vrai, parfois c’est beaucoup!) Comme vous (ou pas).

Et j’aime.

C’est cliché, mais inconditionnel.

Dès la naissance, alors qu’il faut apprendre à nous connaître et tisser la relation, on doit aussi apprendre à faire de la différenciation, éviter la comparaison et à se détacher.

Cet être porte son bagage.

Indépendamment de mes volontés. Je peux inspirer certes, mais je ne peux ni vouloir, ni être pour lui. Surtout je ne peux pas tirer sur sa fleur…même si ça démange.

J’agis donc, inspirée par ce grand vent qui me secoue, pour semer du possible et donner les outils à mon fils pour qu’il continue de faire briller sa vie. J’apprends, à travers nos périples, à être. Là. Maintenant. Une étape à la fois.

Fil-of-life-1

Je suis reconnaissante et j’évolue, dans un équilibre fragile, empreinte de gratitude. Ce n’est pas un plan de vie, ni une morale, c’est un choix, un muscle que je développe et sur lequel j’investis de l’énergie…même en pleurant.

Alors que souvent nous sommes confrontées aux jugements des autres, que plusieurs familles se referment sur elles, ravagées par des odieux, je sens, une énergie contraire. À travers mon fils, et le pèlerinage pour apprendre à grandir avec ses caractéristiques, je vis la plus belle de mes quêtes et la plus lumineuse de mes rencontres avec l’humain.

***

C’EST PAS SÉRIEUX?

Je ne crois pas aux fées. Je sais qu’elles existent.

Je suis née avec et je ne l’ai jamais lâchée; Si j’ai la foi.
Elle ne porte ni nom, ni robe, ne dicte, ni ne prédit. Elle relève ma tête quand elle prend froid et me pousse chaque fois, dans les bras des inconnus qui la nourrissent à nouveau.

Le 4 septembre 2013, un an après nos premiers pas en milieu scolaire, auprès de la Rose, alors que mon bouclé et mon dragon dormaient sans l’ombre de mes doutes, j’ai rencontré, fébrile, les parents des enfants-fées.

Les enfants-fées sont reconnaissables. Ils se manifestent avec toute la fougue qu’on imagine et l’audace spontanée qu’on leur attribue.

Ils trouvent des solutions créatives à des situations malaisantes. Ils argumentent les maladresses et démontrent aux plus grands la valeur de la différence. Là où certains résument l’être à un handicap, les enfants-fées sautillent jusqu’au coeur pour découvrir l’ami, coincé dans ce petit corps incontrôlable.

À travers des lunettes brisées il pardonnent un câlin griffu, se réjouissent d’un progrès subtil et perçoivent le potentiel immense d’un verbe flou. Ils apprennent la langue des voyageurs et à défaut, ils en inventent.

Charlie-Philippe-Chaplin, Maël sorcière-rouge, Ced le clown à grande bouche, Raph le pirate et les fées Olivia et Nora

Les enfants fées mettent au monde des adultes au cœur immense.

Certes, sur mon chemin, je croise encore certaines furies. Désormais (presque) sourde aux beuglantes, j’avance. Main dans la main avec mon voyageur. Candide peut-être, malgré les y’en a marre et les raz de marées, je persiste. La volonté en boule dans ma sacoche, entre 32 dossiers sérieux, lucide, je crois au meilleur des Hommes.

Alors que la rentrée est un moment ardu (horrible) avec notre fils, des dizaines de petites et de grandes mains s’ouvrent, des sourires dessinent des visages lumineux et transforment nos vies en comptines et en petites victoires. Dans le regard attentif de dizaines d’adultes, tous différents et fiers, j’ai vu le désir d’apprendre, de ne rien prendre pour acquis et d’aimer. J’ai perçu là, l’envie sincère d’accueillir notre impromptu en chérissant ce non-secret-de-parent: le merveilleux existe et il l’attend lui aussi, là, exactement, où il se trouve.

Vite de même: Je suis un pamplemousse reconnaissant!

Ce n’est pas tout de donner la vie, encore faut-il lui donner le goût de se révéler aussi belle que l’on espère….

À vous: Merci! 

doigts en coeur

Tagué , , , , , , , ,

16 réflexions sur “L’ACCUEIL

  1. Denise dit :

    Il me chamboule ce texte 🙂 xxxxx

  2. Roxanne (maman de Léa-Rose) dit :

    Je suis une maman de la grande famille de Rose-des-vents, nouvellement comme vous… Vous avez su, cette après-midi, me faire pleurer. Depuis l’intégration de ma fille en maternelle, je suis touchée, émue, comblée déjà du choix que nous avons fait pour elle. Je vous souhaite de tout coeur que votre petit Mael se plaise dans cette nouvelle école. Vous avez une magnifique plume… celle ou l’on constate tout de suite toute l’authenticité que vous y mettez. Continuez d’écrire… et de permettre à votre fils de vivre avec nous pour qu’on apprenne de lui tout autant que lui en apprend sur notre monde. Au plaisir Annick !

    • Annick dit :

      Merci Roxanne! Je suis ravie de vous compter parmi la famille 😉 et de savoir que notre histoire et mon constat vous ont touchée!
      Je serai heureuse de vous croiser dans le détour!
      Vous avez fait un excellent choix d’école pour votre fille! Je suis vendue!

    • Denise Hamel dit :

      je me permets un commentaire: c’est touchant, émouvant et rafraîchissant de lire ces merveilleux moments. Ces instants mettent de la couleur dans l’espace xxxx

    • Annick dit :

      MERCI 🙂
      Je vous souhaite la bienvenue auprès de la famille Rose des Vents. Vous y vivrez une belle aventure humaine et de magnifiques rencontres! Au plaisir Roxanne!

  3. Marie-Claude dit :

    Wow, je suis très émue par ton texte Annick ! Je ne savais pas que tu avais un talent incroyable en écriture. Je ne suis pas aussi douée pour choisir les bons mots au bon moment mais une chose est certaine c’est que je suis, à mon tour, heureuse de voir que la différence est accepté au sein de notre école. Même pour moi, vous rencontrer m’a permis de comprendre davantage ce qu’est l’autisme et souvent, je me surprends à corriger les gens qui en parlent sans vraiment savoir !! De voir,autant les parents que les enfants, s’ouvrir de la sorte doit être merveilleux quand on est parent. L’ouverture, l’acceptation et la compréhension permettent à Mael de grandir dans un si bel environnement ! Je suis contente pour lui et pour vous :)) Marie-Claude, maman de Rosalie

  4. Lyne dit :

    Ce texte est magnifique. Inspirant et touchant. Tout comme le travail que vous accomplissez au jour le jour pour faire grandir votre fils, mais aussi nos enfants et les parents. Vous contribuez à l’ouverture à la différence avec une belle énergie qui est inspirante.

    Je suis heureuse que mon fils et moi ayons la chance de côtoyer Maël et vous, ses parents.

    À bientôt

    Lyne (maman de Kenshin)

    • Annick dit :

      Énorme merci Lyne!
      Ravie de partager tout ça avec toi et Kinshin ce petit curieux et jasant!
      Merci pour l’attention que tu as investie pour l’horaire visuel et la compréhension de Maël lors de votre atelier! xxxx

  5. Elise dit :

    Bonjour Annick,

    Merci pour ce très beau texte. Je suis une maman de la Rose qui a un grand petit tout particulier. J’atteste : j’ai moi aussi croisé des fées sous ce toit. Elles laissent sur leur passage une poudre étoilée…

  6. Sandra Falaise dit :

    Wow…c’est touchant! Merci de partager ce beau texte. Ma fille a un plaisir fou auprès de votre fils, elle l’adore et m’en parle souvent. Elle s’appelle Sanya, elle est en sixieme année et fréquente la Rose depuis la maternelle. C’est une grosse famille cet école et les personnes qui la fréquente ont tous ce ressenti. Je vous serre fort dans mes bras et vous remerci de nous avoir choisi. Merci a Mael de faire vivre ces moments precieux à Sanya.

    XXXXXXXX
    Sandra

    • Annick dit :

      Merci Sandra!
      Nous sommes si choyés et reconnaissants!
      Merci à la belle Sanya de son accueil et de l’encadrement qu’elle tente d’apporter à mon dynamo de fils 🙂
      Les grands sont précieux dans le récit!

  7. Marc Roberge dit :

    La différence se nourrit nécessairement de l’autre. Cet autre qui nous intimide, nous fait peur, nous sourit, et devient notre ami, pour autant qu’on le laisse être différent. Bien gentil à toi de me faire croire en l’homme, car trop souvent, quand je regarde autour de moi, je doute et je plie l’échine. La communauté de la Rose est riche de ta différence et de celle de ton fils et de celle de son enseignante et de… Merci d’être différent, merci, ça fait tellement de bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :